Spitzberg et Islande

Spitzberg et Islande

La grande traversée Arctique

Embarquez du 16 au 28 juillet 2024 pour une incroyable expédition marine entre deux océans dans le cadre exceptionnel du soleil de minuit.

Pourquoi Emilien vous
recommande ce voyage ?

Emilien, Conseiller-Expert Spitzberg et Islande

Naviguer sur la frange entre deux océans. S’enivrer de grand large, d’archipels reculés et de nature en démesure.

Autant d’excellentes raisons pour embarquer dans une aventure entre le Spitzberg, aux frontières de l’océan Arctique, et le nord-ouest de l’Islande, où les côtes flirtent avec le cercle polaire.

Des fjords enlacés de l’un aux volcans somnolents de l’autre, la mer du Groenland s’ouvre pour une traversée exaltante au souffle des baleines, au gré des ours blancs.

Vous vivez des émotions uniques. Faire du kayak dans les zones les plus reculées de la planète est une expérience qui vous rafraichira l’âme. En pagayant en petits groupes, vous vous glisserez entre les banquises, la glace vive et les icebergs parsemés d’animaux sauvages.
Le tout durant un phénomène naturel fascinant : les nuits blanches arctiques, là où le soleil ne se couche jamais.

Et parce que Cercle des Voyages vous fait vivre des expériences uniques, c’est à bord d’Exploris One que vous prenez part à une expédition inoubliable.

Sur un navire à taille humaine avec seulement 144 passagers, vous découvrez le monde de façon intense et personnalisé, entourés d’un équipage et d’une équipe d’expédition 100% francophones.

Les guides-experts passionnés sont à vos côtés durant toute la durée de votre expédition tandis que vous profitez d’un voyage haut de gamme où tout est inclus. Jusqu’à la veste polaire pour les voyages en région polaire !

Emilien

À propos de Emilien

Personnaliser votre voyage
point fort

Les points forts du voyage

Un lieu à visiter, une spécialité à tester, une expérience insolite à vivre, ou une tradition à ne pas manquer. Voici un aperçu des moments forts de votre voyage

Ours L’Arctique dans toute sa splendeur, ours polaire et nuits blanches compris
Bateau-croisiere La navigation sur les mers nordiques à la croisée du cercle polaire
Guide L’accompagnement 100% francophone
Zodiac Les sorties en Kayak, Zodiak, randonnées et visites culturelles incluses
ÉCHANGER AVEC UN CONSEILLER-expert

Circuit à personnaliser

Inspirez-vous de ce programme pour co-construire avec nos conseillers experts et personnaliser votre voyage, selon vos envies.

Jour 1 * Vol direct depuis Paris et embarquement à Longyearbyen (Spitzberg – Norvège)

Arrivée à Longyearbyen, riche de plus de 2 000 habitants, la capitale du Spitzberg, à traduire par « ville de Longyear » (un entrepreneur dans le charbon en 1906). Nous veillons à prononcer – si nous pouvons – longg-yeur-buenn. Riche de 2 000 habitants, d’un musée remarquable et d’un conservatoire de semences mondiales, Longyearbyen offre une parfaite transition entre monde moderne et vie sauvage, tout comme notre navire, cocon douillet avec vue sur l’Arctique..

Accueil aéroport, arrêt photo à la Réserve mondiale de semences du Svalbard (Svalbard Global Seed Vault), puis vous visiterez également le remarquable musée du Svalbard ou le musée des expéditions polaires avant de rejoindre le port de Longyearbyen.
Embarquement à bord d’Exploris One en fin d’après-midi.

Jour 2 * Baie de la Madeleine (Spitzberg – Norvège)

Couvrant près de 10 000 km², le parc national sur Spitzberg Nord-Ouest en consacre plus de la moitié à la mer : la tranquillité de l’ours polaire, grand marcheur et grand nageur, y est assurée et nos chances de le voir évoluer dans son milieu naturel sont à leur summum.

Les séances d’observation, coordonnées par les naturalistes de l’équipe d’expédition, vous rassemblent, impatients, sur les ponts d’Exploris One : être le premier à voir le Seigneur de l’Arctique dans les rochers est notre défi le plus partagé. En attendant la Rencontre, vous faites votre miel des guillemots de Brünnich, de deux espèces de bernache et des tout petits mergules qui peuplent les airs. C’est bien le seul espace où, quoique tout-puissant, l’ami ours ne saura venir les chasser.

Jour 3 * Glacier de Monaco (Spitzberg – Norvège)

Un jour au Spitzberg est un jour de glace. Chaque fjord dévoile son glacier, dont les dimensions sont effarantes, même de loin, depuis les ponts de notre navire. Vous en avez d’autant plus le tournis lorsqu’une sortie en zodiac vous rapproche d’un front glaciaire, tout en nous gardant à bonne distance pour que de tels géants puissent rugir et grogner sans nous mettre en danger.

L’un de ces mastodontes porte un nom qui vous fait sourire : le glacier de Monaco vous évoque plutôt une douceur de vivre sous des climats cléments que la rudesse de la nature qui vous entoure à l’instant. Ce nom est un hommage au fervent océanographe Albert Ier, prince de ce micro-État. L’heureux homme fit quatre voyages au Svalbard. Si nous pouvions l’égaler !

Jour 4 * Ny / Alesund (Spitzberg – Norvège)

L’Arctique est un condensé d’énergie où le vivant ne dispose que de l’été pour renaître avant le retour des rigueurs de l’hiver. Comment faire ? Eh bien, commencer par limiter la croissance au strict minimum. Ici, on nomme arbres des plantes de 5 cm, car c’en sont bien, économisant sur chaque effort inutile. Car grandir plus pour être la proie du vent glaçant ? Non merci. Oxyria, cochléaria ou luzule confuse font de même et, bien que rases, composent une riche toundra.

Sur les falaises du Bellsund, vous voyez en nombre le mergule nain. Les deux millions d’individus couvrant la falaise n’ont pas l’air de trouver que leur taille soit un obstacle à créer une colonie. Et 160 espèces d’oiseaux adoptent la même recette de mère Nature, avec un parfait succès.

Jour 5 * Poolepynten (Spitzberg – Norvège)

Lors d’une escale à Poolepynten pendant une croisière au Spitzberg, les voyageurs sont émerveillés par la beauté sauvage de cet endroit. La plage de galets offre une vue imprenable sur les montagnes et les glaciers environnants. Les phoques barbus se prélassent sur les rochers, tandis que les oiseaux de mer volent au-dessus des falaises abruptes. Les excursions en zodiac permettent d’explorer les criques isolées et de s’approcher au plus près de la faune arctique. C’est une expérience inoubliable au cœur de la nature préservée.

Jour 6 * En mer

Jour 7 * Île Jan Mayen (Norvège)

Sur la limite incertaine entre mer de Norvège et mer du Groenland, vous tracez fermement votre route. En cours de journée, vous apercevez enfin sur l’horizon les 2 277 m couverts de glace du mont Beerenberg, un volcan encore actif dans les années 1980. Il est le point culminant de l’île Jan Mayen, si isolée que vous avez le cœur serré.

Les eaux très poissonneuses où vous voguez sont également le rendez-vous de cétacés attirés par cette manne alimentaire. Baleine boréale, rorqual de Minke ou dauphin à nez blanc peuvent pointer leur rostre à tout moment. Et pourquoi pas la baleine bleue ?

Jour 8 * En mer, observation des baleines

Les eaux de cette région islandaise regorgent de vie marine, offrant des rencontres incroyables avec ces géants des mers. Les souffles puissants, les queues battant l’eau et les sauts gracieux créent des moments magiques. C’est une expérience inoubliable, empreinte de beauté naturelle et de respect pour ces créatures impressionnantes.

Jour 9 * Husavik (Islande)

Après les populations limitées côtoyées durant notre grande traversée, Husavik avec ses 2 300 citoyens vous fait l’effet d’une mégalopole : image vite troquée contre celle d’un plaisant village le long de sa baie tout en courbes, de main de maître dessinée. Ce fut le premier établissement viking en Islande en 869.

Conscients d’une telle profondeur du Temps, vous étanchez aussi votre appétit de belle nature sur les rives du lac Myvatn. Vous marchez entre des piliers de lave et des pseudocratères dont l’éruption-mère remonte à trois siècles avant notre ère. Profondeur du Temps, donc… Si nous ne savions pas que l’Islande est le royaume d’un volcanisme très ancien mais à portée de connaissance, voilà qui serait fait. Et bien fait !

Jour 10 * Isafjörður (Islande)

Et si vous partiez à la pêche ! Pas celle au poisson, trop attendue même si elle assura l’opulence de Bíldudalur au XIXe siècle – on la pratique d’ailleurs encore à la ligne sur les berges du village. Non ! Gardons plutôt à l’esprit qu’ici mer et merveille commencent par les mêmes lettres parce que, couvertes d’écailles ou grandes comme deux chevaux, de dangereuses créatures marines pullulent en ces eaux. Si, si ! Pour preuve, les villageois en aperçurent encore en 1883 et 1915 et vous constatez que le musée local leur est tout entier dédié.

Hallucinations ? Écho moderne d’une saga se déroulant dans le proche Geirþjófsfjörður ? (N’essayons pas de prononcer.) Vous prenez un plaisir amusé à vibrer quelques heures au rythme de ce folklore encore si vivace.

Jour 11 * Patreksfjörður (Islande)

Votre exploration de la péninsule de Snæfellsnes se place sous des auspices littéraires puisque le cratère de son plus haut volcan (1 446 m d’altitude) est un accès direct vers le centre de la Terre… selon Jules Verne.

Vous acceptez – à regret – de ne pas aller vérifier cette idée et vous concentrez sur le moment mémorable que constitue un crapahut dans le maelström d’un champ de lave. Celui de Berserkjahraun, récemment apparu, est un chaos de basalte noir, de rhyolite rosée et de mousses vertes et ocre jaune. Quelle palette ! Les géologues vous décrivent sa création sans éruption mais par fissurage : la terre s’ouvre soudainement et rejette sa lave, aussi hypnotisante que mortelle..

En Islande, les volcans sont non seulement vivants mais fort inventifs.

Jour 12 * Reykjavik (Islande)

Vous voici en « baie des fumées ». Les brumes que les colons remarquèrent ici au IXe siècle étaient celles de la géothermie naturelle de l’île et non les vapeurs d’un grand feu. À moins de considérer toute l’Islande comme un grand foyer incandescent. Les Vikings comprirent l’intérêt de fusionner leur culture à la nature de leur nouvel eldorado : à Thingvellir, vous descendez dans la faille volcanique où se tint leur parlement (le premier d’Europe, en 930).

Auprès des eaux furieuses de la chute Goðafoss, ils renoncèrent au paganisme en noyant les statues de leurs anciennes idoles. La cathédrale qui surplombe Reykjavik, comme la résidence d’été du chef de l’État à Thingvellir, témoigne de la permanence et de la pertinence de cette histoire millénaire.

Jour 13 * Débarquement à Reykjavik (Islande) et vol vers Paris

Débarquement en matinée et vol retour vers Paris.

Détail du prix & dates de départ

En fonction de vos envies, de la saison, des disponibilités et de la période à laquelle vous réservez votre voyage, le prix de votre voyage varie sensiblement. Nous avons fait le choix de vous indiquer une fourchette de prix, qui encadre plus justement le coût d'un voyage sur-mesure. Le prix juste sera établi, avec votre conseiller expert, au moment de votre devis.

durée Durée du voyage 13 jours / 12 nuits
portefeuille Un budget entre9310€ et 12410€ par personne *
* Calculé sur une base de 2 personnes

Le prix inclut

  • Les vols internationaux
  • Les taxes portuaires et aériennes
  • La croisière de 12 nuits à bord d’Exploris One
  • La pension complète et les boissons à bord
  • Les transferts aéroport port
  • Les activités à chaque escale
  • L’accompagnement 100% francophone durant les expéditions

Découvrez aussi

Escapade et Weekend

À partir de 990 € /pers
4 jours et 3 nuits

Séjour

À partir de 1750 € /pers
5 jours et 4 nuits

Circuit individuel en liberté

À partir de 1400 € /pers
6 jours et 5 nuits

Pourquoi voyager avec nous ?

avion Voyages sur-mesurepersonnalisables en savoir +
Voyages modifiables ou annulables* en savoir +
Conciergerie et assistance, 24H/24 et 7J/7 en savoir +
Assurance spéciale Covid19 en savoir +
contacter un conseiller-expert

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous organisons régulièrement des évènements, laissez votre adresse email pour recevoir nos actualités.

x